Tour des Annapurnas / J10

Réveil 6h30, lundi 12 septembre 2011

Le jour est déjà levé. Je me réveille après une bonne nuit de sommeil, je me suis réveillée qu’une seule fois. Le départ est un peu plus tardif. Nous avons 5h de marche devant nous. J’écoute un petit morceau de musique pour me motiver, les deux jours les plus compliqués du séjour m’attendent. Cela fait une semaine que je marche pour arriver là haut. Je suis motivée plus que jamais.


Cette première journée va être une journée d’ascension pour rejoindre le camp de base de Thorong. Dès le début le cœur s’emballe. Terminé de rigoler, il faut monter. Une seule route vers le col de Thorong, je ne suis pas toute seule sachant qu’un groupe de l’armée népalaise fait ses classes et qu’un énorme groupe d’israéliens font même route.

3h de montée plus ou moins régulière dont je viens à bout sans grande difficulté. Arrêt déjeuner, je sais qu’une grosse ascension nous attend. Seule dans le restaurant, même à 11h du matin le plat de pâtes est le bienvenu.

Nous attendons une éclaircie pour commencer l’ascension. Une heure pour avaler 400m de dénivelé. Me voilà partie, je préfère m’arrêter peu pour éviter de perdre mon souffle. Guyan propose de prendre mon sac mais je refuse. J’irai jusqu’au bout avec mes 8kg. Je l’ai dans la tête, rien ne peut m’arrêter, pas même mes poumons à court d’oxygène.
Et c’est ce que je fais. Les garçons ne m’attendent pratiquement pas, et je suis contente, j’ai moins souffert que deux jours auparavant au Tilicho lake à même altitude.

Une fois là haut je me récompense avec un bon milk tea et je fais la connaissance d’une franco-israélienne. Elle m’explique qu’en Isralël, la tradition est de réaliser le tour des Annapurnas à la suite des trois années de service militaire. Je comprends ainsi la raison de tant d’israélien sur le sentier.
Hight Camp n’a rien d’exceptionnel. Je passe mon après midi à lire dans mon duvet. Je sors juste pour le diner puis je rentre pour préparer mes sacs pour demain.
Décollage prévu à 5h, il ne faut pas que je tarde à aller me coucher. Demain est LA journée. Je vais m’endormir en me motivant comme une guerrière.

Hight Camp Thorong – 4900m – 18km 4H30 de marche